Actualités

5 mars

Arthrose et sécurité au volant

Asso - AFLAR, Marie - Rédactrice RechercheGonarthrose, Kinésithérapie

L’arthrose peut être responsable d’une perte d’autonomie difficile à vivre pour les patients. La voiture joue alors un rôle important pour limiter ce phénomène et maintenir une certaine mobilité. Mais la maladie permet-elle une conduite sans risque ? C’est la question que se sont posés des chercheurs de l’Université de médecine de Tübingen en Allemagne.

Ils ont mené une étude visant à tester l’influence de la présence d’arthrose dans les membres inférieurs, genou et hanche, sur la sécurité du freinage. Ils ont utilisé un simulateur de conduite, équipé de capteurs, fabriqué sur le modèle d’une « voiture moyenne européenne ». Ils ont mesurée le temps de freinage, le temps de réaction et la force de freinage chez 93 personnes au total répartis en 3 groupes. Le premier groupe était composé de 21 individus sans signe d’arthrose, le second de 33 patients avec une arthrose du genou et le dernier de 39 patients avec une arthrose de la hanche. Les trois groupes testés avaient une moyenne d’âge et de poids équivalente.

Les résultats montrent qu’en cas de gonarthrose, quelle touche le genou droit ou le genou gauche, et d’arthrose de la hanche droite le temps de freinage est sensiblement augmenté. Cette différence engendre une augmentation non négligeable de la distance moyenne de freinage de 3 m pour une vitesse de conduite de 100km/h. Cependant aucun des participants ne dépasse le temps de freinage de 600 ms justifiant une interdiction de conduite. Parallèlement, la force de freinage n’est pas altérée par la présence d’arthrose.

La prudence est donc de mise ! D’où l’intérêt de bien entretenir ses articulations. Pour cela, la thérapie conservatrice, telle que la kinésithérapie, est une bonne alliée. Mais attention, genou droit et genou gauche doivent être traités de la même façon car les conséquences sur la sécurité de freinage sont les même pour les deux genoux !


Sources :
Hofmann U.K. et coll. : Osteoarthritis of the knee or hip significantly impairs driving ability (cross-sectional survey). BMC MusculoskeletalDisorders 2014, 15 : 20. doi:10.1186/1471-2474-15-20.


Message validé par Asso - AFLAR, Marie - Rédactrice - Le 10 mars 2014

Vos commentaires

  • Le 10 mars 2014 à 14:08, par BLONDELA DANIEL En réponse à : Arthrose et sécurité au volant

    Bonjour,
    Volia six années que je suis passé à la voiture à boite mécanique et mon arthrose du genou gauche à été très sensiblement améliorée. J’encourage les automobilstes à opter pour ce type de véhicule, surtout si l’on fait beaucoup de parcours en ville. Cordialement D Blondela

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Règles applicables à ce micro-forum :
Modéré a posteriori, Il sera lu aléatoirement par les modérateurs tous les 2 jours au minimum. Toute utilisation de ce forum devra être faite avec respect et honnêteté que ce soit de la part des utilisateurs ou des modérateurs. Les modérateurs (et eux seuls) auront tout pouvoir (à discrétion) pour modérer ou effacer un message qu'ils jugeront inapproprié. Les participants à ce forum ne doivent pas être considérés comme des professionnels de santé. Réglementairement, aucun utilisateur ne pourra modifier son ou ses messages, s'il souhaite les faire supprimer, il devra s'adresser au modérateur par l'intermédiaire de ce formulaire. Vous vous engagez à ne diffuser que des informations qui sont vraies et correctes au vu de vos connaissances. De plus, vous n’êtes pas autorisé à publier de la publicité, de quelque nature qu'elle soit, sur ce site.

Derniers commentaires


Derniers billets