Actualités

  • Accueil
  • Actualités
  • PAINTALKS France - Et si nous parlions douleurs ? Rencontre entre les (...)

6 nov.

PAINTALKS France - Et si nous parlions douleurs ? Rencontre entre les scientifiques et la population

Asso - AFLAR

VOUS VIVEZ AVEC UNE DOULEUR CHRONIQUE ?
VOUS ACCOMPAGNEZ UNE PERSONNE DOULOUREUSE ?

La Société Française d’étude et traitement de la douleur vous invite à rencontrer ses experts le temps d’une soirée au format original

les PAINtalks 21 novembre 2023 de 20h à 21h Retransmis sur la chaîne Youtube SFETD

Les PAINtalks sont un concept canadien de conférence scientifique Grand Public sur le sujet de la douleur. 7 experts, médecins, infirmiers et psychologues vous expliquent différents aspects de la
douleur dans des termes accessibles à tous.

Vous pouvez déjà en visionner un exemple en scannant le QRCode

PROGRAMME

Anaelle DAVY : « Un puzzle pour comprendre votre douleur ? » Infirmière Ressource Douleur (CHU Rennes)

4 questions pour prendre en compte la douleur dans sa globalité pour enfin sortir du clivage entre douleur physique et psychique. Aborder la personne dans la perception individuelle de l’expérience douloureuse pour adapter au mieux les stratégies antalgiques.

Louise MALOU DHAUSSY : « Le côté obscur de la douleur » Psychologue (CETD Hôpital Poincaré GARCHES)

Après l’avalanche de traitements, la vie aurait dû reprendre son cours normal, non ? Tout le contraire... La douleur m’envahit et contrôle chaque aspect de ma vie. Est-ce qu’on peut me guérir ? Est-ce que je peux m’en sortir ?

Cyril QUEMENEUR : « La douleur post opératoire une réalité mais pas une fatalité » Anesthésiste-RéanimateurMédecin de la douleur (CHU Pitié Salpetrière - Clinique Drouot Sport PARIS)

Introduction à la douleur chronique post-opératoire, aux caractéristiques neuropathiques et à l’importance d’une prise en charge rapide rééducative et antalgique avec un accompagnement.

Clémence BOSSARD : « Assembler le Puzzle : Mettre les chances de son côté pour prévenir l’invalidité liée à la douleur chronique » Etudiante en pharmacie (Université de Nantes & Université de Montpellier)

La douleur chronique peut être influencée par différents facteurs. Des aspects sociaux comme l’âge, le genre, le niveau d’éducation et la situation familiale peuvent aussi jouer un rôle. Bien que nous ne puissions pas toujours prévenir la douleur chronique, nous avons un certain contrôle sur l’impact de celle-ci sur notre vie.

Anne Marie PINARD : « Ne cherchez plus ! La gestion de votre douleur est à votre portée » Anesthésiologiste en douleur chronique (Québec)

Quand on souffre de douleur chronique, il est facile de se tourner vers Internet et consulter des ressources non validées scientifiquement. Il est donc essentiel de connaitre les critères de qualité afin de bien sélectionner les sites consultés. Le portail « Gérer ma douleur » propose des ressources de qualité validées par des professionnels de la santé à l’intention des personnes vivant avec une douleur chronique.

Simon ROCHAS : « Comprendre la douleur de son patient : un truc de OUF ! » Infirmier Ressource Douleur (CHL Luxembourg) / Equipe Mobile Soins Palliatifs

La description de la douleur est parfois complexe, parfois plusieurs zones douloureuses sont décrites en même temps. Le premier pouvoir du patient dans la prise en charge de la douleur c’est la description de sa propre douleur et parfois le premier pouvoir du soignant dans la prise en charge de la douleur c’est de bien écouter son patient avec les mots qu’il emploie.

Virginie PIANO MD PhD : « Je soigne des super-héros » Médecin de la douleur, médecine intégrative (Draguignan)

Dans la vie quotidienne, ces personnes travaillent, s’occupent de leur famille et leurs proches, œuvrent pour une association…Quand elles arrivent à ma consultation, c’est pour des douleurs chroniques qui ne les quittent pas. « Docteur, ça ne se voit pas ». Elles racontent leur effort au quotidien pour masquer douleur et handicap devant les autres, au travail comme à la maison. Elles revêtent leur costume comme les super héros et leur entourage ne connait pas la personne derrière le masque. Consulter dans un centre anti-douleur, c’est soigner des super-héros :
les aider à quitter le masque de temps en temps et de renoncer aux autres un temps pour s’occuper de soi.


Message validé par Asso - AFLAR - Le 6 novembre 2023

Règles applicables à ce micro-forum :
Modéré a posteriori, Il sera lu aléatoirement par les modérateurs tous les 2 jours au minimum. Toute utilisation de ce forum devra être faite avec respect et honnêteté que ce soit de la part des utilisateurs ou des modérateurs. Les modérateurs (et eux seuls) auront tout pouvoir (à discrétion) pour modérer ou effacer un message qu'ils jugeront inapproprié. Les participants à ce forum ne doivent pas être considérés comme des professionnels de santé. Réglementairement, aucun utilisateur ne pourra modifier son ou ses messages, s'il souhaite les faire supprimer, il devra s'adresser au modérateur par l'intermédiaire de ce formulaire. Vous vous engagez à ne diffuser que des informations qui sont vraies et correctes au vu de vos connaissances. De plus, vous n’êtes pas autorisé à publier de la publicité, de quelque nature qu'elle soit, sur ce site.

Derniers commentaires

  • Michèle J. 56 ans

    Bonjour j’ai 60 ans, je suis atteinte d’arthrose généralisée, cela a commencé (...)

  • Jeanne S. 43 ans

    Merci vraiment pour votre message pouvez vous nous apporter plus (...)

  • Yveline H. 56 ans

    Je suis avec une arthrose de la hanche depuis 2008, actuellement je ne sais (...)

  • Etude Clinique sur la gonarthrose

    Bonjour, j’ai une gonarthrose sévère des genoux et suis âgée de 58 ans. Je (...)


Derniers billets