Partage d’expériences

Mise à jour le 15/12/2012 , par Asso - AFLAR et Lise G. Témoin

imprimer l'article

Lise G. 62 ans

Atteinte de polyarthrose généralisée

Sexuellement, l’arthrose fait renoncer à certaines positions physiquement incommodes.

Handicap ou fatalité ? Comment vivez-vous votre arthrose ?

Je vis mon arthrose un peu comme une fatalité peut-être. Ma grand-mère se plaignait déjà de ses douleurs et marchait difficilement dès la soixantaine.
C’est un handicap, certainement, et ce dans plein de domaines !

Quel est l’impact de votre arthrose sur vos activités de loisirs ?

En gros, on peut noter une réduction de toutes les activités.
Par exemple, on réduit la durée d’une randonnée (du mal à dépasser 3 ou 4h de marche et un dénivelé de 500m par jour est un maximum déjà pas évident...)
Le jardinage se fait plus lentement et moins souvent. Je varie mes positions et mes appuis.
Je n’ai pas refait de ski de fond depuis 3 ans bientôt, mais je nage davantage et le plus souvent possible. Et je dois bien admettre que je ne ferai jamais de deltaplane, ni d’équitation, ni de karaté...

Quels sont les conséquences de l’arthrose sur votre bien-être psychologique ?

Curieusement les conséquences sont plutôt positives. Je passe plus de temps à faire des collages, de la couture simple, ou lire, tout simplement. Apprendre aussi à déléguer, confier le sac des courses ou autre, à qui porte mieux que moi. C’est un genre de lâcher-prise ma foi, pas désagréable, moi qui n’arrêtais jamais avant....

Que faites-vous pour rester autonome malgré l’arthrose ?

Je fais un peu de vélo, j’ai repris le scrabble, l’Esperanto, la peinture et j’utilise l’ordinateur.
Et puis j’ai renoncé à des activités nécessaires mais pas vitales comme les vitres et le repassage entre autre. Si c’est vraiment nécessaire, je reprendrai une aide-ménagère - dont je me passe en ce moment, ayant la chance de vivre avec un homme qui participe bien aux travaux ménagers !

Combien vous coûte votre arthrose ?

Cher car ce n’est pas remboursé !
Entre les bains chauds quotidiens, les consultations chez un ostéopathe 3 à 4 fois par an, la prise de compléments alimentaires non remboursés (harpagophytum, oméga 3 et autres), l’application de baumes et d’huiles essentielles d’une efficacité douteuse, la pratique d’un régime sans gluten et la participation à des séjours d’hiver aux Caraïbes pour nager en eau tiède, je ne sais pas vraiment à combien estimer le coût de mon arthrose ! Sans oublier aussi les stages de yoga !

L’arthrose nuit-elle à votre vie de couple ?

Il faudrait poser la question à mon mari !
Sexuellement, l’arthrose fait renoncer à certaines positions physiquement incommodes.
Au quotidien les rôles évoluent et mon mari s’occupe davantage des travaux de la maison et du ménage.

Quels conseils donneriez-vous à une personne qui commence à souffrir d’arthrose ?

De changer son alimentation et de maigrir si nécessaire (j’ai perdu 12 km pour alléger le poids sur genoux). Tenter de manger sans gluten, quelques mois, pour voir peut s’avérer très efficace.
Il faut également continuer à marcher, nager et se trouver d’autres centres d’intérêt moins fatigants que le sport par exemple.

Quels sont autres impacts de la maladie dans le quotidien ?

Je reste moins longtemps devant mon ordinateur, je fais moins de sorties tardives ou de longs trajets d’une seule traite en voiture ou en car par exemple.
Ce qui est frustrant aussi c’est de ne pas pouvoir aider les copines quand elles déménagent ou de ne pas pouvoir porter de grands bébés trop longtemps.

Vos commentaires

  • Le 5 mai 2016 à 11:00, par Soussie En réponse à : Lise G. 62 ans

    bonjour

    quand je lis le témoignage de Lise, je me dis qu’elle n’est pas très sérieuse.
    elle se plaint de ne pas pouvoir marcher plus de 4 heures, de ne pas pouvoir porter de grands bébés trop longtemps et son problème de coût auquel s’ajoute "des séjours d’hiver aux Caraïbes pour nager en eau tiède", je crois qu’elle se fiche un peu de nous...
    Tant mieux, elle peut encore le faire. Elle est bien accompagnée dans sa vie quotidienne et ne connaît pas les difficultés que peut induire une polyarthrose généralisée dégénérative extrêmement douloureuse et handicapante. Donc elle garde un bon moral. C’est peut-être l’essentiel.

    Répondre à ce message

  • Le 16 décembre 2012 à 13:14, par Nadine Michelin En réponse à : Lise G. 62 ans

    Bonjour,A la lecture de ce témoignage, je me dis que je suis plus atteinte que cette dame.A l’âge de 17 ans, je souffrais déjà mais moins.On m’a d’abord diagnostiqué une SPA, puis une arthropathie axiale et périphérique. On m’a donné divers traitements médicaux : corticoïdes, morphine + Acupan (à avaler toutes les 4 heures)Aujourd’hui,on va m’opérer sur une partie de la colonne ; je souffre trop. Une cruralgie depuis 6 ans, soulagée par des infiltrations.Depuis 3 ans, j’ai réclamé aux rhumatos rencontrés une interv. chirurg. pour en finir avec ces douleurs:La cruralgie me faisait de plus en plus mal mais les spécialistes rencontrés me disaient : vous n’êtes pas opérable, sans dire pourquoi.J’ai enfin rencontré un chirurgien qui a regardé mes radiographies depuis 15 ans. Mon problème de cruralgie provient du rétrècissement du canal rachidien sur plusieurs zones(Un rhumatologue avait déjà demandé à ce que l’on regarde du côté de ce canal en 2006, mais le Généraliste de l’époque n’a pas cru bon de me faire passer l’examen nécessaire) Bref, en 6 ans, les douleurs se sont amplifiées...et à présent, une intervention d’env. 4 h par des chirurgiens dans un hôpital privé réputé (classé 1er depuis 3 ans) est prévue ces jours-ci. Mon souci est : j’ai des enphysemes, allergie (choc anaphylactique en 87), une glotte qui serait invisible ou...Mais je suis décidée à en terminer avec ces douleurs ; je veux "revivre" un peu, redevenir active.

    • Le 16 décembre 2012 à 13:26, par Asso - AFLAR En réponse à : Lise G. 62 ans

      Bonjour Nadine,

      Merci pour votre témoignage, en effet, votre situation doit être difficile d’autant plus que vous avez également une spondylarthrite ankylosante en plus de l’arthrose.

      Nous vous souhaitons beaucoup de courage pour votre intervention et revenez témoigner sur notre site dès que vous irez mieux ! ou n’hésitez pas à laisser votre témoignage dans la partie "Parles de patients" pour ajouter votre témoignage sur le site.

      A bientôt

    • Le 7 mars 2016 à 14:46, par arlette W En réponse à : Lise G. 62 ans

      bonjour jai une arthrose du genou gauche severe jai un traitement a base d opium en comrimes qui a lair de me soulager un peu mais le soir quand je suis seule chez moi je craque pourquoi moi avant je faisais un peu de randonnee avec ma soeur je me demandes si elle a bien compris ce que jai comment lui expliquer ?merci de vos conseils

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier 2016 à 13:59, par MYLENE THEO En réponse à : Lise G. 62 ans

    Bonjour , j ’ai 62 ans et je souffre d’une polyarthrose depuis 15 ans= je suis atteinte d’une arthrose digitale des mains et de pieds ,d’une arthrose rachidienne diffuse ,d’une coxarthrose et d’une gonarthrose bilaterales.
    j’ai du bénéficier du traitement chirurgical d’un canal lombaire rétréci à 54ans et je vais avoir une premiere prothese de hanche le mois prochain.
    Je suis par ailleurs mince et en bonne santé avec un travail non physique,et une activité sportive reguliere depuis 40 ans : que faire contre ce handicap galopant , assez modérément soulagé par la panoplie rhumatologique classique complète ?
    en vous remerciant par avance

    • Le 11 janvier 2016 à 18:10, par Jean-Noël - Administrateur En réponse à : Lise G. 62 ans

      Bonjour, je donne suite à votre message et je vous invite à vous rapprocher de notre numéro Allo Rhumatismes au 0810 42 02 42, et contacter Laurence Carton qui répond sur ce numéro le samedi matin, qui pourra vous orienter plus facilement et de façon personnalisé, contrairement à un échange sur Internet. Bien à vous et bon courage.

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2015 à 18:34, par pacouret En réponse à : Lise G. 62 ans

    bonjour on vient de me déceler de la polyartrose au doigts j’ai 54 ans et je suis encor en activité (je travaille) dois je m’inquiété, ????

    • Le 20 août 2015 à 09:38, par Asso - AFLAR En réponse à : Lise G. 62 ans

      Bonjour, merci pour votre message. Sachez que l’arthrose de la main peut être en effet génante dans votre vie professionnelle mais uniquement en fonction de votre degrés de sévérité ou d’évolution de celle-ci. Nous vous recommandons de continuer a faire bouger au maximum votre main et vos doigts et de tester les cures thermales qui soulagent bien ce type de douleurs. N’hésitez pas à nous contacter sur notre numéro Allo Rhumatisme 0810 42 02 42. L’équipe de l’Association Aflar reste à votre disposition :-)

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Règles applicables à ce micro-forum :
Modéré à postériori, Il sera lu aléatoirement par les modérateurs tous les 2 jours au minimum. Toute utilisation de ce forum devra être faite avec respect et honnêteté que ce soit de la part des utilisateurs ou des modérateurs. Les modérateurs (et eux seuls) auront tout pouvoir (à discrétion) pour modérer ou effacer un message qu'ils jugeront inapproprié. Les participants à ce forum ne doivent pas être considérés comme des professionnels de santé. Réglementairement, aucun utilisateur ne pourra modifier son ou ses messages, s'il souhaite les faire supprimer, il devra s'adresser au modérateur par l'intermédiaire de ce formulaire. Vous vous engagez à ne diffuser que des informations qui sont vraies et correctes au vu de vos connaissances. De plus, vous n’êtes pas autorisé à publier de la publicité, de quelque nature qu'elle soit, sur ce site.

Avec le soutien institutionnel de

Logo de Expanscience Laboratoires