Partage d’expériences

Mise à jour le 17/12/2012 , par Asso - AFLAR et Elisabeth N. - Témoin

imprimer l'article

Elisabeth N. 64 ans

Atteinte d’arthrose cervicale (cervicarthrose)

Je suis souvent de mauvaise humeur, agressive et déprimée.

Handicap ou fatalité ? Comment vivez-vous votre arthrose ?

Je vis mon arthrose comme un handicap.

Quel est l’impact de votre arthrose sur vos activités de loisirs ?

Mon arthrose a un impact fort important car elle m’empêche de faire plein de chose.
Je n’ose plus conduire, je ne peux plus faire toutes les activités que je faisais avec mes petits-enfants, je me suis éloignée de toutes les sorties qui me mêlent à la foule, je ne vais plus dans les magasins comme avant ou alors, mon mari m’accompagne et je vais à l’essentiel, je ne pars plus en vacances ni en week-end car je sais que je n’en profiterai pas.
En somme, je m’enferme dans mon quotidien et je déprime.

Quels sont les conséquences de l’arthrose sur votre bien-être psychologique ?

L’arthrose a un effet très néfaste, je déprime, je pleure souvent puis j’enrage, je suis agressive, je refuse toute aide, ou alors je me laisse aller, j’intériorise tout et je suis triste.
Bref, c’est l’enfer !

Que faites-vous pour rester autonome malgré l’arthrose ?

Même si je suis très sensible, j’ai un fort caractère. Je suis orgueilleuse et de ce fait je me bats contre moi-même. Je me répète sans cesse que je veux m’en sortir et que je vais m’en sortir. Souvent cela suffit à me redonner du courage même si cela ne dure pas longtemps car malheureusement la maladie est invivable pour moi mais aussi pour mes proches.
J’essaie de faire mon travail à mon rythme, comme avant, en marquant des pauses et en demandant de l’aide uniquement lorsque je ne peux pas faire autrement. Sinon j’attends que la crise passe avec les antalgiques.

Combien vous coûte votre arthrose ?

Mon arthrose ne me coûte pas grand-chose en ce moment car je ne prends que des antalgiques et décontracturants prescrits par mon médecin traitant et remboursés.
Mais auparavant je dépensais dans des compléments homéopathiques ou autres, que je prenais en plus de mon traitement. Là, c’était plus onéreux.
J’ai eu récemment ma première séance de microkiné qui m’a coûté 50 euros et j’ignore si la mutuelle la prendra en charge.

L’arthrose nuit-elle à votre vie de couple ?

Oui, bien sûr puisque je suis souvent de mauvaise humeur, agressive et déprimée.
Je ne vois plus la vie comme avant et l’âge avançant, je me dis que je ne profiterai plus de rien si je ne m’en sors pas. Je n’ai plus de projets et je ne pose plus le même regard sur la vie. Mon mari ayant lui aussi ses propres problèmes, nous n’avons plus la même vie de couple qu’avant.

Quels conseils donneriez-vous à une personne qui commence à souffrir d’arthrose ?

Tout dépend de l’endroit où se situe son arthrose mais s’il s’agit comme moi d’une arthrose cervicale, la recommandation importante est de ne JAMAIS se faire manipuler.
Des massages et des étirements, tout ce qui est doux peut être efficace, mais pas de manipulations. Après, c’est l’enfer !

Quels sont autres impacts de la maladie dans le quotidien ?

Je pense qu’il faut vraiment être aidé car face à la maladie, nous somme perdus et nous n’avons pas toujours les bonnes réponses.
Les généralistes ne s’impliquent pas toujours comme il le faudrait, ils se contentent de donner des anti-inflammatoires qui bousillent l’estomac et qui ne servent pas à grand-chose, ils suivent un processus habituel mais finalement le patient cherche lui-même les réponses, soit par internet, soit autour de lui. Il se sent terriblement seul face à la maladie et parfois ne souhaite plus dialoguer avec le médecin ayant l’impression de l’ennuyer avec mes problèmes.

Vos commentaires

  • Le 26 mai à 09:11, par Alain Charles En réponse à : Elisabeth N. 64 ans

    cervicarthrose : oui pénible mais le tour de cou en mousse remboursé SS m’a bien soulagé. Il faut remuscler le cou en appuyant la tête en arrière disons 50 fois par ex sur un dossier de fauteuil ou appui tête de voiture. Cela régulièrement sans forcer.
    Les vertèbres reviendront en place et ne s’appuiront plus sur les nerfs.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2017 à 18:37, par antoine En réponse à : Elisabeth N. 64 ans

    bonjour je suis allez a Reims aujourd’hui voir le professeur eschard il m a dit que j allais être hospitaliser une semaine pour me faire des tractions pour mon arthrose cervicale j espère que je ne vais pas trop souffrir est ce que quel-qu un peut me renseigner merci

    • Le 7 mars à 13:25, par Jugnet En réponse à : Elisabeth N. 64 ans

      Bonjour

      En faisant des recherches sur internet je découvre ce site très intéressant.

      Je voudrais savoir comment me mettre en rapport avec vous Hélène message du 13 02 2017 car j’ai exactement les mêmes symptômes de décharges électriques assez complexes et une malformation de la charnière occipito-cervicales auxquelles se rajoute beaucoup d’arthrose + névralgie Arnold.

      Merci de votre réponse.
      Je ne connais pas la manière dont fonctionne ce site, donc j’espère que je me suis adressée à la bonne personne. Sinon, les personnes qui lirons ce messages peuvent-elle me diriger correctement pour joindre le témoignage cité.

      Merci, bonne journée. Hélène (oui je m’appelle Hélène également)

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2017 à 18:09, par Chantale En réponse à : Elisabeth N. 64 ans

    J’ai une sévère arthrose au niveau du cou. J’en fais également dans les genoux et hanches. J’ai souffert de douleurs et de fatigues chroniques de l’âge de 18 ans, à jusqu’à il y a encore quelques mois. J’ai 50 ans. Je souffre encore de fatigue et je ressens encore des douleurs à cause de mon arthrose, mais les brûlements et douleurs que je ressentais dans tout mon corps sont chose du passé. Depuis près de 5 ans, après avoir fait un régime sans gluten, sans sucre (sauf un fruit par jour), sans produits laitiers et aliments acidifiants durant 3 mois, j’ai vu mes douleurs diminuer. Depuis, je me contente de manger du gluten une fois ou deux par semaine et je m’occupe de ma flore intestinale en prenant des probiotiques. Depuis quelques mois, je vois une énergie que je n’ai pas eu depuis mes 18 ans, moi qui souffrirait de fibromyalgie. Je suis sûre que le Kéfir de lait que je prend (oui, c’est un produit laitier, mais très bon pour la santé)que j’incorpore dans mon smoothies à la banane et aux petits fruits, y est pour quelque chose. J’incorpore des graines de lin moulu : banane et lin sont des prébiotique. Guérissez vos intestins ! Moi je présume être née avec une mauvaise flore intestinale. J’ai passé mon enfance et une partie de ma vie d’adulte sur les antibiotiques à cause de bronchite chronique et autres (ceux-ci détruise vos bonnes bactéries amies dans vos intestins... Allez, courage !!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2016 à 13:38, par PERSON danièle En réponse à : Elisabeth N. 64 ans

    J’ai 70 ans je souffre d’arthrose cervicale depuis des mois et de nombreux maux de tête .Je suis sous anti inflamatoires avec peu de résultats .et SOUS anxiolitiques car je déprime ,je suis triste et j’ai peur de sortir seule . Je dors peu et suis fatiguée .Que faire ?

    • Le 19 septembre 2017 à 15:28, par Deroubaix En réponse à : Elisabeth N. 64 ans

      Comme je vous comprend tous cela est un vrai handicap pour moi

    Répondre à ce message

  • Le 25 juin 2017 à 15:54, par Agata En réponse à : Elisabeth N. 64 ans

    J’ai 53 et on m’a aussi diagnostiqué une discarthrose C4, C5 et C6 et discopathie sévère sur le disque C5. Je fais du kiné qui me soulage, de la danse qui est un excellent remède, de la natation et le yoga qui aussi soulage pas mal des douleurs assouplies les muscles et les articulations. J’avale pas mal des gélules homéopathiques et je fais des soins avec des huiles essentielles. Je dois dire que cela marche bien tous ces traitements car malgré que je ressens de douleurs de temps en temps ils ne sont pas aussi forts. En tout cas il ne faut pas se décourager et il faut vivre sa maladie. D’ailleurs je ne considère pas cela comme une maladie mais quelque chose qui va passer et oui je suis optimiste. Si j’ai mal je prends un dafalgan mais pas trop pour ne pas rendre malade mon estomac. sinon je conseille ce site dieti-nature et toutes les remèdes homéopathiques qui s’y trouvent. Essayez et vous allez voir les résultats rapidement. Voila mes répones à vos questions et doutes.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 17:00, par Anthofer isabelle En réponse à : Elisabeth N. 64 ans

    Bonjour,

    J’ai 54 ans et je souffre d’une névralgie d’arnold +arthrose cervicale bien avancée, je travaille toute la journée sur un ordinateur

    Je suis en arrêt depuis 3 mois et j’ai l’impression que ma nuque ne peut plus supporter toutes ces tensions.
    J’ai le sentiment de ne pas être reconnue dans cette souffrance car en apparence je semble en pleine forme.
    Je culpabilise à l’idée d’être en arrêt mais bon ma santé avant tout.
    Je suis quand même soutenue par mon médecin traitant mais non par le médecin de mon travail qui me rit presque au nez...

    Je ne pense pas reprendre mon travail mais je ne vais plus avoir de salaire, j’avoue je suis un peu perdue avec tout ça !!! les conseils ou témoignages sont les bienvenus.

    Merci par avance
    isabelle

    • Le 29 septembre 2016 à 17:58, par Rieu En réponse à : Elisabeth N. 64 ans

      Bonjour j ai 58 ans et je souffre d arthrose des cervicales....surtout en position assise et ā l ordinateur. Je voulais savoir si l activité physique ( natation , marche à pieds...) vous soulage. Que pensez vous faire pour arrêter ces douleurs ? Jean Jacques

    • Le 17 février 2017 à 01:24, par hermeline En réponse à : Elisabeth N. 64 ans

      Pour une arthrose moderee voici ce qui peut etre efficace:moderer fortement la consommation de laitage et preferer laitage de chevre et brebis. Moderer la consommation de gluten (pain pates et riz) faire de la gym des cervicales (tours de tete en etirant le cou vers le haut) en cas de douleurs 3/4gouttes d huile essentielle de gaulterie couchee et autant d he de romarin dans une cas d huile d olive en massage des que la douleur se

      manifeste. Au long cours :massages shihatsu avec appareil legerement chauffant pour decontracter les cervicales hors des crises afin de les espacer et denouer la bosse de bison. Faire la cuisine avec curcuma et huile riche en omega3 protecteurs du cartilage .boire des tisanes d ortie et de reine des pres antiinflammatoire.Saupoudrer les salades de fruits et mueslide Germaflex de l abbaye de septfons(germe de ble chondroitine acide hyaluronique et harpagophytum).Amities

      n

    • Le 14 mai 2017 à 19:38, par Mag20171 En réponse à : Elisabeth N. 64 ans

      Bonjour,
      Je souffre de décharge éléctrique dans la tête, sensation de fourmillements dans le bras droit et dans la tête avec parfois sensation de chaud, on m’a decouvert enfin depuis 2 ans de galère une hernie discale C2_C3, seulement je ne sais pas si mes symptomes viennent bien de cette hernie, je deviens bien évidemment hypocondriaque.
      Peut on m’éclairer ????
      Merci

    Répondre à ce message

  • Le 13 février 2017 à 19:33, par Hélène En réponse à : Elisabeth N. 64 ans

    Je souffre de cervicalgies avec décharges électriques dans la tête ( le nez, les dents,etc) . Selon certains médecins j’ai également une vévralgie d’Arnold. C’est l’enfer.

    Un médecin me propose de la mésothérapie ? Est-ce une bonne idée. Ne pourrait-il pas y avoir des complications ?

    Merci de m’éclairer si l’un d’entre vous a essayé la mésothérapie ou connaît cette méthode

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2017 à 12:44, par Kimi En réponse à : Elisabeth N. 64 ans

    Bonjour, j’ai lu attentivement vos témoignages. Je suis également atteinte d’arthrose cervicale avec atteinte du nerf d’Arnold et ostéophytes entre C1 et C7. Je me bats contre la douleur depuis bientôt 2 ans. J’ai fait un stage de réadaptation intensif, des infiltrations, AINS, antidouleur, bref, aucun changement, au contraire une aggravation avec impossibilité de bouger la tête.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2017 à 12:44, par Kimi En réponse à : Elisabeth N. 64 ans

    Bonjour, j’ai lu attentivement vos témoignages. Je souffre également d’arthrose cervicale avec atteinte du nerf d’Arnold et ostéophytes entre C1 et C7. Je me bats contre la douleur depuis bientôt 2 ans. J’ai fait un stage de réadaptation intensif, des infiltrations, AINS, antidouleur, bref, aucun changement, au contraire une aggravation avec impossibilité de bouger la tête. C’est assez terrible et je n’ai plus trop le moral. Récemment j’ai débuté un ttt acupuncture, mais sans effets. Je vous conseille de faire un peu de sport, cela aide à maintenir un bon moral. Si qqn a une idée comment stabiliser la maladie, merci de nous la transmettre. Bon courage à tous. Kimi

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier 2017 à 21:06, par alain En réponse à : Elisabeth N. 64 ans

    Bon courage

    je vis ce calvaire progressif depuis 1990,opéré en c5c6c7
    et le pire depuis trois ans,contractures,arthrose ;de mai à septembre
    un peu moins douloureux,mais en dehors ;ça prend la tête,habitant la Normandie,je vais descendre vers le sud car le climat y fait beaucoup
    les cures m’ont fait beaucoup de bien mais un mois après,les douleurs sont revenues Du magnétiseur,hypnose,ains,et hospitalisation en unité de traitement de la douleurs,je n’ai pas encore trouvé le soulagement ;A part l’été,et les jets d’eau sur le cou
    Santé à vous,et accrochez vous,je sais combien c’est douloureux et prise de tête.

    Répondre à ce message

Vos commentaires

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Règles applicables à ce micro-forum :
Modéré à postériori, Il sera lu aléatoirement par les modérateurs tous les 2 jours au minimum. Toute utilisation de ce forum devra être faite avec respect et honnêteté que ce soit de la part des utilisateurs ou des modérateurs. Les modérateurs (et eux seuls) auront tout pouvoir (à discrétion) pour modérer ou effacer un message qu'ils jugeront inapproprié. Les participants à ce forum ne doivent pas être considérés comme des professionnels de santé. Réglementairement, aucun utilisateur ne pourra modifier son ou ses messages, s'il souhaite les faire supprimer, il devra s'adresser au modérateur par l'intermédiaire de ce formulaire. Vous vous engagez à ne diffuser que des informations qui sont vraies et correctes au vu de vos connaissances. De plus, vous n’êtes pas autorisé à publier de la publicité, de quelque nature qu'elle soit, sur ce site.

Avec le soutien institutionnel de

Logo de Expanscience Laboratoires