Partage d’expériences

Mise à jour le 17/12/2012 , par Asso - AFLAR et Elisabeth N. - Témoin

imprimer l'article

Elisabeth N. 64 ans

Atteinte d’arthrose cervicale (cervicarthrose)

Je suis souvent de mauvaise humeur, agressive et déprimée.

Handicap ou fatalité ? Comment vivez-vous votre arthrose ?

Je vis mon arthrose comme un handicap.

Quel est l’impact de votre arthrose sur vos activités de loisirs ?

Mon arthrose a un impact fort important car elle m’empêche de faire plein de chose.
Je n’ose plus conduire, je ne peux plus faire toutes les activités que je faisais avec mes petits-enfants, je me suis éloignée de toutes les sorties qui me mêlent à la foule, je ne vais plus dans les magasins comme avant ou alors, mon mari m’accompagne et je vais à l’essentiel, je ne pars plus en vacances ni en week-end car je sais que je n’en profiterai pas.
En somme, je m’enferme dans mon quotidien et je déprime.

Quels sont les conséquences de l’arthrose sur votre bien-être psychologique ?

L’arthrose a un effet très néfaste, je déprime, je pleure souvent puis j’enrage, je suis agressive, je refuse toute aide, ou alors je me laisse aller, j’intériorise tout et je suis triste.
Bref, c’est l’enfer !

Que faites-vous pour rester autonome malgré l’arthrose ?

Même si je suis très sensible, j’ai un fort caractère. Je suis orgueilleuse et de ce fait je me bats contre moi-même. Je me répète sans cesse que je veux m’en sortir et que je vais m’en sortir. Souvent cela suffit à me redonner du courage même si cela ne dure pas longtemps car malheureusement la maladie est invivable pour moi mais aussi pour mes proches.
J’essaie de faire mon travail à mon rythme, comme avant, en marquant des pauses et en demandant de l’aide uniquement lorsque je ne peux pas faire autrement. Sinon j’attends que la crise passe avec les antalgiques.

Combien vous coûte votre arthrose ?

Mon arthrose ne me coûte pas grand-chose en ce moment car je ne prends que des antalgiques et décontracturants prescrits par mon médecin traitant et remboursés.
Mais auparavant je dépensais dans des compléments homéopathiques ou autres, que je prenais en plus de mon traitement. Là, c’était plus onéreux.
J’ai eu récemment ma première séance de microkiné qui m’a coûté 50 euros et j’ignore si la mutuelle la prendra en charge.

L’arthrose nuit-elle à votre vie de couple ?

Oui, bien sûr puisque je suis souvent de mauvaise humeur, agressive et déprimée.
Je ne vois plus la vie comme avant et l’âge avançant, je me dis que je ne profiterai plus de rien si je ne m’en sors pas. Je n’ai plus de projets et je ne pose plus le même regard sur la vie. Mon mari ayant lui aussi ses propres problèmes, nous n’avons plus la même vie de couple qu’avant.

Quels conseils donneriez-vous à une personne qui commence à souffrir d’arthrose ?

Tout dépend de l’endroit où se situe son arthrose mais s’il s’agit comme moi d’une arthrose cervicale, la recommandation importante est de ne JAMAIS se faire manipuler.
Des massages et des étirements, tout ce qui est doux peut être efficace, mais pas de manipulations. Après, c’est l’enfer !

Quels sont autres impacts de la maladie dans le quotidien ?

Je pense qu’il faut vraiment être aidé car face à la maladie, nous somme perdus et nous n’avons pas toujours les bonnes réponses.
Les généralistes ne s’impliquent pas toujours comme il le faudrait, ils se contentent de donner des anti-inflammatoires qui bousillent l’estomac et qui ne servent pas à grand-chose, ils suivent un processus habituel mais finalement le patient cherche lui-même les réponses, soit par internet, soit autour de lui. Il se sent terriblement seul face à la maladie et parfois ne souhaite plus dialoguer avec le médecin ayant l’impression de l’ennuyer avec mes problèmes.

Vos commentaires

  • Le 4 octobre à 07:29, par André En réponse à : Elisabeth N. 64 ans

    Bonjour à toutes et tous,
    J’ai une éepouse que j’adore lourdement handicapée sur fauteuil roulant et je dois m’en occuper. Mais à 70 ans je revis l’enfer de ma vieille arthrose qui s’est aggravée : un chirurgien vient de me faire effectuer un scanner des cervicales et une échographie de l’épaule. résultat : arthrose très sévère sur toutes les cervicales, léger retrécissement du canal ; tendinites importantes à l’épaule.
    Son diagnostic ; inopérable et pire ! : toutes mes vertèbres sont en train de se souder. Je vais donc avoir les douleurs qui augmentent et me paralyser petit à petit. je vis donc l’enfer comme vous tous sachant qu’il n’y a plus rien à faire et ma hantise est de ne plus pouvoir m’occuper de mon épouse adorée hémiplégique et handicapée à plus de 80%. j’envisage de disparaître avec mon épouse mais il me reste à trouver le moyen pour ne pas nous rater, peut-être l’euhtanasie en Belgique ? Que puis je faire d’autre ? Merci pour ceux qui pourront m’apporter du réconfort

    • Le 9 octobre à 14:54, par Laurence En réponse à : Elisabeth N. 64 ans

      Bonjour Monsieur,

      Nous comprenons la terrible situation que vous vivez ; votre arthrose sévère vous empêche de continuer à être l’aidant de votre épouse, et sans doute, votre situation de santé s’est elle-même dégradée du fait de votre tâche d’aidant.
      Même si les traitements médicamenteux (puisque le chirurgien ne propose pas d’opérer) sont parfois d’effet modeste, il serait tout de même utile de voir avec un rhumatologue ce qui est possible pour vous soulager ; d’autres solutions sont parfois indiquées, comme les infiltrations.

      S’agissant de votre travail d’aidant et de la situation de votre femme, vous devez faire appel aux services, si ce n’est déjà fait, de la Maison Départementale des Personnes Handicapées de votre département, en indiquant votre propre état de handicap lié à l’arthrose et/ou d’autres problèmes de santé (lettre du rhumatologue si nécessaire), afin de faire appel à des auxiliaires de vie et autres professionnels, le taux de handicap de votre épouse le permettant - a priori, tel que vous nous le décrivez.

      Vous n’indiquez pas votre département de résidence, et les dispositifs sont variables, mais il convient de vous tourner, en général, vers le Centre Communal d’Action Sociale. Ces dossiers sont à mettre à jour, car les aides matérielles et financières dépendent de la perte d’autonomie, et des capacités respectives de la personne handicapée et de la personne aidante.

      .../...

    • Le 9 octobre à 14:56, par Laurence En réponse à : Elisabeth N. 64 ans

      .../...

      Pour vous même comme pour votre épouse (nous le pensons au vu de votre propre âge), il faut savoir que l’APA et les services associés, sont accessibles dès 60 ans ; ce n’est pas l’âge mais les besoins qui sont pris en compte, avec un critère différent qui est le GIR.

      https://www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr/beneficier-daides/lallocation-personnalisee-dautonomie-apa
      L’Allocation personnalisée d’autonomie (APA) | Pour les personnes âgées : https://www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr/beneficier-daides/lallocation-personnalisee-dautonomie-apa

      Les dispositifs liés au handicap comme à l’autonomie des personnes âgées sont gérés par les conseils départementaux.

      Nous espérons que vous pourrez trouver ici des aides utiles, et vous souhaitons bon courage dans cette situation très difficile. Je suis à votre disposition pour un rendez-vous téléphonique, si cela pouvait mieux vous convenir.

      Cordialement,

      Laurence CARTON
      AFLAR, Secrétaire Générale

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2017 à 18:37, par antoine En réponse à : Elisabeth N. 64 ans

    bonjour je suis allez a Reims aujourd’hui voir le professeur eschard il m a dit que j allais être hospitaliser une semaine pour me faire des tractions pour mon arthrose cervicale j espère que je ne vais pas trop souffrir est ce que quel-qu un peut me renseigner merci

    • Le 7 mars 2018 à 13:25, par Jugnet En réponse à : Elisabeth N. 64 ans

      Bonjour

      En faisant des recherches sur internet je découvre ce site très intéressant.

      Je voudrais savoir comment me mettre en rapport avec vous Hélène message du 13 02 2017 car j’ai exactement les mêmes symptômes de décharges électriques assez complexes et une malformation de la charnière occipito-cervicales auxquelles se rajoute beaucoup d’arthrose + névralgie Arnold.

      Merci de votre réponse.
      Je ne connais pas la manière dont fonctionne ce site, donc j’espère que je me suis adressée à la bonne personne. Sinon, les personnes qui lirons ce messages peuvent-elle me diriger correctement pour joindre le témoignage cité.

      Merci, bonne journée. Hélène (oui je m’appelle Hélène également)

    • Le 22 octobre 2018 à 18:57, par Louise En réponse à : Elisabeth N. 64 ans

      Bonjour, j’aimerai savoir si avec ce problème de discopathie dégénérative, on pouvait avoir des vertiges, ayant moi même ce problème de la C6 et C7 avec pincements, je n’ose pas tourner la tête et cela irradie dans les yeux, ! y merci bien à vous

    • Le 7 octobre à 20:55, par catherine En réponse à : Elisabeth N. 64 ans

      Bonjour
      Pour ma part, j’ai souffert de cervicale associée à une névralgie cervicobracchiale de manière insupportable pendant environ 2 ans. La souffrance était permanente, je ne pouvais plus tourner la tête, tout effort même minime du bras déclenchait des douleurs jusque dans les doigts, des élancements terribles. J’ai pris des AINS plus tramadol plus doliprane. Il fallait que je m’assume littéralement pour avoir un effet antalgique suffisant. La kinésithérapie faisait peu d’effet. La nuit les douleurs étaient particulièrement intenses, m’obligeant parfois à me lever : je ne savais pas comment me mettre.....
      Et puis j’ai découvert le régime Seignalet sur internet. Je n’avais plus rien à perdre, alors j’ai essayé....ET, ça marche. Au bout de quelques semaines diminution importante des douleurs. Je fais ce régime de manière totalement stricte depuis un peu plus d’un an : je n’ai pour ainsi dire plus aucune douleur dans le cou. Le bras reste fragile, mais si je le ménage, pas de douleur non plus.
      Voilà, j’ai 60 ans et je revis. Bon courage à tous

    Répondre à ce message

  • Le 6 février à 21:23, par Maarek En réponse à : Elisabeth N. 64 ans

    J’ai que 22 ans mais j’ai une arthrose cervicale c5... Vos messages me font encore plus déprimer que d’habitude... C’est pénible

    • Le 11 février à 18:31, par jeannine quelais En réponse à : Elisabeth N. 64 ans

      non il ne faut pas se demoraliser ! voir un nathuropathe qui peut donner des conseils nutritionels et vous etes jeunes ; il y aura surement une meilleure therapie avec le temps .pour moi le problème est que ça ete constater trop tard . mais je fais tout pour trouver une solution en phytoterapie et autre .ça permet de passer des moments plus confortable mais ce n est pas le médecin qui m a aidé ..bon courage

    • Le 6 avril à 19:02, par Domi En réponse à : Elisabeth N. 64 ans

      Vais-je trouver un réconfort !
      Cela fait près de 20 ans (j’ai 59 ans) que je souffre de déséquilibres et vertiges. Je ne peux plus lever la tête pour regarder les étoiles au risque de tomber.
      Je souffre d’arthrose cervicale, mais les rhumatologues consultés me disent que mes vertiges ne viennent pas de mes cervicales. Je suis donc allée consulter un ORL et j’ai fait de la rééducation vestibulaire. L’effet a été de courte durée.
      Ce phénomène m’empêche de vivre pleinement. Le moindre effort (porter des choses un peu lourdes, frotter des carreaux, jardiner etc...) me déséquilibre.
      Je ne saurai sans doute jamais de quoi je souffre, puisque le stress semble toujours être l’unique cause de mon problème, dans la bouche de tous les médecins et spécialistes consultés.
      J’espère que quelqu’un pourra lire mon message.

    • Le 22 septembre à 23:48, par Stephany En réponse à : Elisabeth N. 64 ans

      Bonjour je vis exactement ce que vous vivez , cependant j’ai 32 ans . On m’a diagnostiqué de l’arthrose cervicale sur 4 vertèbres sur l’échelle dite modérée (moyenne) . J’ai souvent très mal au cou et je fais de la névralgie d’arnold. Je suis incapable de faire mon métier et ma vie est un enfer , pour les activités et projets on en parle pas .. car j’en ai plus ...
      parfois je dois aller au lit dans l’après midi sans dormir juste pour être allongée tellement la douleur est forte ...
      et le pire dans tout cela , c’est que j’ai peur à dans dix ans , je me demande comment je ferai car l’arthrose ne va pas en s’ameliorant

    • Le 26 septembre à 19:14, par naty yoga En réponse à : Elisabeth N. 64 ans

      va jeter un oeil sur Hydrotomie percuatnée c’est ta solution miracle essaie et tu verras juste ca ;
      bien a toi ;

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 12:31, par penichot En réponse à : Elisabeth N. 64 ans

    pouvait vous m aidait je souffre de trop appeler moi pour des solution merci

    Répondre à ce message

  • Le 3 mai à 15:24, par Ariane22 En réponse à : Elisabeth N. 64 ans

    Bonjour à tous, une petite note positive :-) je souffre également d’arthrose cervicale. J’ai régulièrement des douleurs au niveau du nerf d’Arnold, douleurs au cou, épaule, bras, ...et j’ai trouvé LA solution qui me convient : l’acupuncture. je vais chez un médecin généraliste d’origine chinoise qui pratique également l’acupuncture (et l’auriculothérapie). Elle me suit en traitement de fond et je vais également en cas de crise. C’est miraculeux et non envahissant comme les infiltrations et autres..

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars à 19:41, par Corinne En réponse à : Elisabeth N. 64 ans

    Bonjour,

    je suis Corinne et je souffre d arthrose cervicales et discopathie des 4 premières vertèbres mais le pire se sont les névralgies d Arnold qui me pourrissent ma vie le tout me déprime et comme beaucoup d entre vous je n en peu plus et je ne sais plus quoi faire , mon rhumatologue m à fat faire 12 séances de tractions cervicales il y a 1 mois et demi, j’ai fait ça tout les soirs après mon boulot et j’etais très très fatiguée avec parfois la tête qui tourne et tout ça pour en arriver au même point .
    Je ne sais plus quoi faire je souffre beaucoup, si vous avez des solutions je suis preneuse.
    Bon courage à tous et merci.

    Répondre à ce message

  • Le 18 février à 15:43, par Nathalie En réponse à : Elisabeth N. 64 ans

    Bonjour,

    J’ai 45 ans et je souffre de discopathies à toutes les cervicales ainsi que des inflammations de la C1 Et C2.
    Je pense que toutes les seances d’osthéopathies que j’ai faites pour pouvoir m’en sortir m’ont beaucoup aggravé la situation.
    Bref, je voudrai vous dire que j’ai retrouvé une vie presque normale ( mais je ne porte plus du tout de poids et je ne force plus, ) grâce à l’hydrotomie percutanée.
    Au bout de 10 séances j’ai commencé à ressentir du mieux.
    Attention, faire uniquement avec les personnes habilitées et surtout ne pas se décourager. C’est un traitement naturel mais assez long.
    Perso, j’en suis à 22 séances ( je souffrais depuis 15 ans ) et au lieu d’avoir des maux de tête tous les jours, j’en suis à 2 ou 3 par mois.
    Je teste également l’argile verte mais trop tôt pour donner un avis.
    Ne perdez pas espoir, il existe des solutions mais c’est à chacun de trouver celle qui lui convient le mieux.
    Bon courage.

    Répondre à ce message

  • Le 23 janvier à 15:18, par jeannine quelais En réponse à : Elisabeth N. 64 ans

    je comprend toutes ces souffrances subissant celles ci depuis 9 années . ça a commencé par des vertiges .déséquilibres .L on m a diagnostiqué vertige positionnel . de nombreuses manipulations chez kiné vestibulaire .toujours déséquilibre.. guérisseur magnetiseur ostéopathe ethiopathe ce dernier me fait comprendre que mes cervicales ne tiennent pas .je demande radio et irm du rachis ’malgré l hésitation du médecin ) discopathie dégenérative étagée ext...seul un bon kiné m aide actuellement.et je vais partir en cure .mais quel enfer moralement et physiquement

    Répondre à ce message

  • Le 20 novembre 2018 à 20:52, par quinault En réponse à : Elisabeth N. 64 ans

    Bonjour à tous !
    Je lutte depuis plus de deux mois d’une arthrose cervicale brachiale douloureuse en attendant un rendez vous avec un rhumatologue ! Les séances douces : massages et petits étirements chez un kinésithérapeute sont bénéfiques ainsi que le portage d’une minerve en cas d’efforts physiques et une alimentation équilibrée. Il faut de la patience de la persévérance et la foi ! Croyez moi, les premières semaines c’était l’enfer je ne pouvais plus bouger la tête et les douleurs dans les bras étaient intolérables jour et nuit. Aujourd’hui, je joue du piano, j’écris des récits de voyages et je m’impose une marche chaque jour.
    Les douleurs sont nettement moins vives et la vie plus belle ! Bougez ! Ne renoncez jamais !
    Bon courage à tous !
    Martine

    • Le 9 décembre 2018 à 16:31, par Pauline En réponse à : Elisabeth N. 64 ans

      Bonjour,

      « Tout » comme vous je vais être prochainement hospitalisée à l’hôpital maison blanche à Reims pour des tractions cervicales. Comment cela se passe t’il ? Est-ce très douloureux ?« »

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2018 à 20:40, par Dracaelle En réponse à : Elisabeth N. 64 ans

    Bonsoir , j’ai 40 ans , j’ai trois enfants (fort heureusement des ados aujourd’hui car plus indépendant^^) , je travailles dans le commerce et je suis en arrêt depuis 2 mois...De base j’ai eu des douleurs aux deux bras au niveau des biceps j’ai consulté pensant a des tendinites donc radio et echo qui ont juste montrées une légère inflammation.Et puis la douleur a commencée a irradiée l’épaule et le cou, j’ai reconsultée et ma doc m’a préscrit une Irm rdv prit un mois plutard , résultat qui ne vous étonnera pas j’ai une discopathie des cervicales de C5 et C6 c’est irréversible...Comment vous dire...???...J’ai eu des signes avant coureur comme mes mains qui s’endormaient rien qu’en passant l’aspi le matin ou en dormant la nuit,j’imaginais pas cela....Tout comme vous Elisabeth je suis de base une personne active, enjouée , positive et toujours d’humeur égale...je reprends le travail dans 5 jours car psychologique je ne supportes pas l’enfermement mais aussi parce qu’a la maison je deviens insupportable envers mon mari qui est bourré de patience avec moi et mes enfants aussi car je suis devenu caractérielle
    et je ne suis plus moi...J’ai vu un rhumatologue qui m’a donné plein d’espoir pour 2019 , mais au final quand je suis revenu chercher le compte rendu des radios fait sur place et bien je n’ai rien appris de plus et j’ai du avancer 144euros....Il va m’être difficile de faire le deuil de C5 et C6 mais surtout encore plus dur de vivre avec la douleur !

    Répondre à ce message

Vos commentaires

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Règles applicables à ce micro-forum :
Modéré à postériori, Il sera lu aléatoirement par les modérateurs tous les 2 jours au minimum. Toute utilisation de ce forum devra être faite avec respect et honnêteté que ce soit de la part des utilisateurs ou des modérateurs. Les modérateurs (et eux seuls) auront tout pouvoir (à discrétion) pour modérer ou effacer un message qu'ils jugeront inapproprié. Les participants à ce forum ne doivent pas être considérés comme des professionnels de santé. Réglementairement, aucun utilisateur ne pourra modifier son ou ses messages, s'il souhaite les faire supprimer, il devra s'adresser au modérateur par l'intermédiaire de ce formulaire. Vous vous engagez à ne diffuser que des informations qui sont vraies et correctes au vu de vos connaissances. De plus, vous n’êtes pas autorisé à publier de la publicité, de quelque nature qu'elle soit, sur ce site.

Avec le soutien institutionnel de

Logo de Expanscience Laboratoires