Enquête sur l’Arthrose

L’objectif de cette étude est d’établir un état des lieux des principales répercussions de l’arthrose et de vos principaux besoins et attentes pour améliorer votre quotidien.


Pour lutter contre les idées reçus sur l’arthrose et sur l’indifférence du grand public devant cette maladie, l’Alliance Nationale Contre l’Arthrose a été lancée en décembre 2011 à l’initiative de l’AFLAR (Association Française de Lutte Anti-Rhumatismale). Créée en 1928, l’AFLAR, reconnue d’utilité publique depuis 1936, regroupe des patients, des associations et des professionnels de santé. De même, l’Alliance Nationale Contre l’Arthrose rassemble et mobilise toutes les parties prenantes de la prise en charge.

  • Résultats de la première grande enquête nationale sur l’arthrose

    Mieux rendre visibles les véritables conséquences de l’arthrose et optimiser la prise en charge et le suivi des patients arthrosiques sont les deux enjeux principaux qui ont motivé la création de l’Alliance Nationale Contre l’Arthrose.

  • L’arthrose, est une maladie de toute l’articulation

    De novembre 2012 à mai 2013, plus de 4 500 personnes y ont répondu et 2914 réponses ont pu être exploitées : c’est la première fois que les besoins et attentes des patients sont explorés avec une enquête d’une telle envergure.

  • De nombreux répondants jeunes et en activité professionnelle

    Lutter contre les idées reçues et sensibiliser le grand public, les professionnels de santé et les autorités sanitaires sur l’arthrose, tels étaient les objectifs de l’enquête Stop-Arthrose.

  • D’importants besoins thérapeutiques

    La plupart des gens considèrent que c’est une usure liée au vieillissement contre laquelle les moyens sont limités, alors que c’est une véritable maladie.

  • Un quotidien fortement perturbé

    Près de neuf répondants sur dix (89,4 %) citent la douleur comme leur principale difficulté. Chez un tiers d’entre eux, elle est permanente. Chez un tiers, elle survient de manière imprévisible. Chez la moitié, elle varie avec l’activité physique.

  • Des besoins largement insatisfaits

    Neuf répondants sur 10 sont en quête de solutions pour soulager leurs douleurs et les deux tiers pour améliorer leur mobilité. 70% estiment que le suivi médical devrait être amélioré, voire 85,1% de ceux dont les revenus sont inférieurs à 1 000 euros par mois.

Avec le soutien institutionnel de

Logo de la Chaine thermale du Soleil Logo de Pierre Fabre