Partage d’expériences

Mise à jour le 17/10/2013 , par Asso - AFLAR

imprimer l'article

Corinne A. 51 ans

Atteinte d’arthrose genou / cervicales.

Je fais de la rééducation en kinési-balnéothérapie.

Handicap ou fatalité ? Comment vivez-vous votre arthrose ?

J’ai découvert récemment que j’étais atteinte d’arthrose au genou. Je vis cette situation comme un réel handicap, surtout pour pratiquer les gestes de la vie quotidienne.
Je me renseigne en permanence, j’essaye de trouver les personnes compétentes pour être le mieux aidée, je communique beaucoup sur ma maladie.

Quel est l’impact de votre arthrose sur vos activités de loisirs ?

L’impact de cette arthrose du genou m’empêche de pratiquer certaines activités de loisirs, comme la marche, surtout lorsqu’elle est pratiquée avec des personnes qui n’ont pas d’arthrose et qui ne sont donc pas confrontées à ce problème.

Quels sont les conséquences de l’arthrose sur votre bien-être psychologique ?

A cause de mon arthrose du genou, je me sens diminuée physiquement et donc cela à une influence directe sur mon moral au quotidien : je n’ai pas de répit, j’y pense tous les jours.

Que faites-vous pour rester autonome malgré l’arthrose ?

Je fais de la rééducation en kinési-balnéothérapie.
Je continue à pratiquer l’aquagym en modérant, ou en supprimant certains mouvements,
Je pratique assise, des exercices de musculation et je marche un peu.

Combien vous coûte votre arthrose ?

Mon arthrose me coûte quelques centaines d’euros. Je prends des compléments alimentaires de sulfate de glucosamine et chondroïtine pour aider à régénérer le cartilage si précieux.

L’arthrose nuit-elle à votre vie de couple ?

Parfois oui, car je dois demander à mon conjoint de m’aider ou de me remplacer dans certaines tâches ménagères, entre autre.

Quels conseils donneriez-vous à une personne qui commence à souffrir d’arthrose ?

De s’informer et de communiquer le plus possible, avec des personnes compétentes, ce qui n’est pas toujours facile.
Il ne faut pas hésiter à consulter plusieurs personnes réputées (même si elles pratiquent en dehors de notre région).
Consulter des sites spécialisés, comme l’AFLAR par exemple, peut également servir.

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Règles applicables à ce micro-forum :
Modéré à postériori, Il sera lu aléatoirement par les modérateurs tous les 2 jours au minimum. Toute utilisation de ce forum devra être faite avec respect et honnêteté que ce soit de la part des utilisateurs ou des modérateurs. Les modérateurs (et eux seuls) auront tout pouvoir (à discrétion) pour modérer ou effacer un message qu'ils jugeront inapproprié. Les participants à ce forum ne doivent pas être considérés comme des professionnels de santé. Réglementairement, aucun utilisateur ne pourra modifier son ou ses messages, s'il souhaite les faire supprimer, il devra s'adresser au modérateur par l'intermédiaire de ce formulaire. Vous vous engagez à ne diffuser que des informations qui sont vraies et correctes au vu de vos connaissances. De plus, vous n’êtes pas autorisé à publier de la publicité, de quelque nature qu'elle soit, sur ce site.

Avec le soutien institutionnel de

Logo de Expanscience Laboratoires