Actualités

16 août

Anxiété et chirurgie ne font pas bon ménage !

Asso - AFLAR, Marie - Rédactrice DouleurChirurgieGonarthrose, Prothèse totale de genoux, Douleur

La douleur chronique suite à une chirurgie est un phénomène difficile à anticiper ou à prévenir. C’est pourtant l’objectif d’une étude française récente publiée dans la revue Journal of pain. Ils ont d’identifier des paramètres psychologiques pré-opératoires qui pourraient influencer l’intensité de la douleur après une intervention chirurgicale.

De précédentes études ont montré que plusieurs paramètres affectifs, notamment l’anxiété et la dépression, sont des facteurs de risque de douleur chronique après une chirurgie. Mais la valeur prédictive de ces facteurs n’avait été démontrée que chez des personnes souffrant déjà avant l’intervention. Cette fois, l’équipe de chercheurs a voulu identifier des facteurs de risque de douleur chronique post-opératoire valables quelle que soit l’intervention et la personne qui la subit.

Ils ont mené cette étude avec des personnes ayant subi deux types très différents d’opérations : la pose de prothèse de genou qui concerne des personnes plutôt âgées et souffrant d’arthrose chronique, et la mastectomie (ou l’ablation d’une tumeur mammaire) qui n’affecte quasiment que les femmes, souvent plus jeunes et sans douleur préopératoire dans cette étude. Ils ont évalué les niveaux d’anxiété, de dépression, de catastrophisme ou dramatisation de la douleur et de douleur avant l’opération, deux jours après puis trois mois plus tard au moyen d’échelles adaptées.

Les résultats montrent que l’état anxieux et la sensibilité à la douleur avant l’opération sont des facteurs prédictifs du développement d’une douleur chronique ultérieure, quel que soit le type de chirurgie et le profil du patient. Ces résultats posent clairement la question de la prise en charge psychologique du patient avant l’opération afin de mieux prévenir les douleurs chroniques après.

Pour aller plus loin, cette même équipe de recherche évalue actuellement l’impact de la capacité d’adaptation à des situations nouvelles ou la flexibilité cognitive, sur la douleur chronique postopératoire.


« L’anxiété avant une chirurgie favoriserait la douleur chronique post-opératoire » publié en ligne le 17 juin 2013 sur http://www.psychomedia.qc.ca
Masselin-Dubois A et al. ; Are Psychological Predictors of Chronic Postsurgical Pain Dependent on the Surgical Model ? A Comparison of Total Knee Arthroplasty and Breast Surgery for Cancer. ; J Pain. 2013 May 16. pii : S1526-5900(13)00906-1. doi : 10.1016/j.jpain.2013.02.013.


Message validé par Asso - AFLAR, Marie - Rédactrice - Le 16 août 2013

Vos commentaires

  • Le 17 août 2013 à 17:23, par Cliquet En réponse à : Anxiété et chirurgie ne font pas bon ménage !

    Bonjour,
    article très intéressant, car j’ai eu une première algoneurodystrophie et un an après avoir été en rémission, je me suis faite opéré de ma cheville (là ou j’ai eu l’algo) et j’ai plus souffert qu’une personne n’ayant jamais eu d’algo. Là je refais une algo au genou suite à un blocage de genou et j’ai subi une ablation du ménisque et après l’intervention, c’est comme si je sentais le va et vient des pinces à l’intérieur du genou, alors que c’est une intervention bénigne. Alors oui quand les patients sont atteints de douleurs chroniques, ils ressentent beaucoup plus les douleurs lors des interventions et je trouve que les médecins devraient en tenir compte dans notre historique médical et surtout nous devrions avoir une meilleure prise en charge au niveau de la douleur. Et surtout arrêter de croire que c’est dans notre tête, je suis infirmière et je connais assez bien le problème

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Règles applicables à ce micro-forum :
Modéré a posteriori, Il sera lu aléatoirement par les modérateurs tous les 2 jours au minimum. Toute utilisation de ce forum devra être faite avec respect et honnêteté que ce soit de la part des utilisateurs ou des modérateurs. Les modérateurs (et eux seuls) auront tout pouvoir (à discrétion) pour modérer ou effacer un message qu'ils jugeront inapproprié. Les participants à ce forum ne doivent pas être considérés comme des professionnels de santé. Réglementairement, aucun utilisateur ne pourra modifier son ou ses messages, s'il souhaite les faire supprimer, il devra s'adresser au modérateur par l'intermédiaire de ce formulaire. Vous vous engagez à ne diffuser que des informations qui sont vraies et correctes au vu de vos connaissances. De plus, vous n’êtes pas autorisé à publier de la publicité, de quelque nature qu'elle soit, sur ce site.

Derniers commentaires


Derniers billets