Actualités

17 févr.

« Pas de déremboursement » promet Marisol Touraine

Asso - AFLAR

Madame Marisol TOURAINE, Ministre des Affaires Sociales et de la Santé, a promis dans plusieurs interviews récentes (1), qu’il n’y aurait « pas de déremboursements » de médicaments ni de « charges nouvelles » pour les patients. L’AFLAR (Association Française de Lutte Anti-Rhumatismale), qui se mobilise depuis presque 2 ans contre le déremboursement annoncé des traitements contre l’arthrose, prend acte de cette nouvelle prise de position. Dans l’attente de l’application de cette mesure, l’AFLAR poursuit sa mobilisation pour collecter toujours plus de signatures grâce à sa pétition en ligne sur www.stop-arthrose.org/petition.

Le gouvernement prévoyait de dérembourser, dans les prochaines semaines ou les prochains mois, les traitements dits AASAL (pour anti-arthrosiques symptomatiques d’action lente) ainsi que la visco-supplémentation par acide hyaluronique, deux traitements certes à l’efficacité modérée mais qui soulagent les patients souffrant d’arthrose. « L’expérience des médecins comme celle des patients montre que leur usage au long cours diminue les poussées douloureuses et améliore la qualité de vie », explique le Docteur Laurent Grange, Rhumatologue, Président de l’AFLAR.

L’arthrose est une maladie très fréquente qui touche près de 10 millions de Français soit 17% de la population (2). Elle se manifeste par des problèmes fonctionnels et des douleurs très handicapantes. L’arthrose est la seconde cause d’invalidité dans notre pays (3).

Déjà plus de 58.000 signatures contre le déremboursement !
Dès le mois de novembre 2012, l’AFLAR a alerté les plus hautes autorités pour obtenir le maintien du remboursement de ces traitements en envoyant plusieurs courriers au cabinet de Madame Marisol TOURAINE ainsi qu’à Monsieur François HOLLANDE, Président de la République. Sans réponse de leur part, l’association a finalement écrit une lettre ouverte au Chef de l’Etat publiée dans les médias. En parallèle de ces actions, l’AFLAR a lancé une pétition nationale afin de mobiliser les patients et de sensibiliser le grand public à cette problématique essentielle pour les malades. Plus de 58.000 signatures ont été recueillies à ce jour par courrier et sur le web. « Compte tenu des dernières déclarations de Madame la Ministre, nous concluons que les traitements de l’arthrose vont continuer d‘être remboursés pour les millions de Français qui en souffre et nous nous en réjouissons » commente le Dr Grange.

L’AFLAR entend la promesse de Mme la Ministre et attend la confirmation de cette mesure
Cette bonne nouvelle ne remet pas en cause la mobilisation de l’AFLAR. L’Association ne s’arrêtera pas là et attend aujourd’hui que Madame la Ministre rende définitive cette décision et abandonne complètement ce projet de déremboursement. Dans le cas contraire, les effets escomptés seraient totalement contre productifs en engendrant plus de coûts à la collectivité qu’ils ne sont censés en éviter (4).
« Si les AASAL et les viscosupplémentations étaient déremboursés, il ne resterait guère que les antalgiques et les AINS comme moyens médicamenteux voire les infiltrations de corticoïdes, avec leurs risques et leurs contre-indications bien connus. De nombreux patients se retrouveraient en impasse thérapeutique, ce qui nous ramènerait trente ans en arrière ! », s’inquiète le Dr Grange.

Après les promesses, place aux actes !

Références :
1 - http://video.lefigaro.fr/figaro/video/reduction-des-depenses-de-sante-%28touraine%29/3179263817001/
2 - Claude Le Pen Revue du Rhumatisme 72 (2005) 1326–1330
3 - Fautrel et col. joint bone spine 2005 May ; 72(3) : 235-40
4 - La viscosupplémentation par acide hyaluronique par exemple permet de réduire significativement le recours à la chirurgie et d’épargner ainsi la pose de quelque 190.000 prothèses de genou dans les 2,7 années à venir. Lorsqu’on sait que le coût d’une prothèse est estimé à plus de 11.900 euros, il est évident que l’économie réalisée grâce aux déremboursements ne compensera pas le surcoût occasionné par la chirurgie - Mar & al. Rev Esp Cir Ortop Traumatol 2013 ; 57:6-14 - Bertin & col. Communication orale SFR 2012


Message validé par Asso - AFLAR - Le 17 février 2014

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Règles applicables à ce micro-forum :
Modéré a posteriori, Il sera lu aléatoirement par les modérateurs tous les 2 jours au minimum. Toute utilisation de ce forum devra être faite avec respect et honnêteté que ce soit de la part des utilisateurs ou des modérateurs. Les modérateurs (et eux seuls) auront tout pouvoir (à discrétion) pour modérer ou effacer un message qu'ils jugeront inapproprié. Les participants à ce forum ne doivent pas être considérés comme des professionnels de santé. Réglementairement, aucun utilisateur ne pourra modifier son ou ses messages, s'il souhaite les faire supprimer, il devra s'adresser au modérateur par l'intermédiaire de ce formulaire. Vous vous engagez à ne diffuser que des informations qui sont vraies et correctes au vu de vos connaissances. De plus, vous n’êtes pas autorisé à publier de la publicité, de quelque nature qu'elle soit, sur ce site.

Derniers commentaires


Derniers billets